Région du Sud

Suðurland

Forfaits Région du Sud

À chaque style, son hébergement

Selon vos goûts, le nombre de personnes et votre budget

Inspirations

Bien-être

Trekking & Aventure

Nature et plein air

Sports

Activités Région du Sud

Les étapes incontournables

 

Hveragerdi

islande du sud

Hveragerdi, un village situé directement au-dessus d’une zone géothermique, est réputé pour ses sources chaudes alimentées par le volcan Hengill. Elles ont permis l’installation de serres qu’elles alimentent en chaleur afin de permettre la culture d’espèces tempérées mais aussi tropicales. C’est pourquoi, Hveragerdi est aussi appelé « le village des fleurs ».

La municipalité de Hveragerði compte 2 274 habitants au 1er décembre 2007 ce qui lui donne une densité de population de 284 hab/km2. Entre 2002 et 2006, la population active a augmenté de 17,3 % dans la municipalité, principalement en raison de sa proximité avec la capitale Reykjavik située à une quarantaine de kilomètres à l’ouest-nord-ouest et la forte augmentation du prix de l’immobilier qui s’y est produite durant la même période.

Le village côtier de Þorlákshöfn situé dans le sud de la municipalité permet de rejoindre en ferry l’île de Heimaey dans les îles Vestmann.

 

 

Activités conseillées à Hveragerdi et dans les environs : 

Parc géothermique : zone géothermique historique mais qui s’est déplacée suite au séisme de 2008. Vous y verrez quelques trous où l’eau bouillonne… Attention aux jaillissements d’eau brûlante.

Visite de serres : vous pourrez demander à jeter un œil aux fleurs et légumes qui poussent sous les serres.

Selfoss

cercle d'or sudSelfoss est une ville du Sud de l’Islande, chef-lieu de la municipalité d’Árborg, dans la région de Suðurland. En 2011, la ville comptait 6 512 habitants, ce qui en fait la plus grande aire urbaine de la côte sud, et un centre régional de commerce et d’industrie légère.

Située à quelques pas de la magnifique Dettifoss, Selfoss est également une belle cascade du Nord de l’Islande et elle se trouve dans les belles gorges de Jökulsárgljúfur, sur la rivière de la Jökulsá á Fjöllum.

Activités conseillées :

Faille de Silfra : snorkeling et plongée avec tuba entre les plaques tectoniques nord-américaine et européenne à la faille de Silfra dans le parc national de Þingvellir.

Exposition Lava Centre et cinéma : explorez l’histoire volcanique de l’Islande au très moderne Lava Centre et apprenez tout sur la naissance et les transformations de l’Islande, l’une des îles volcaniques les plus vastes au monde. Parcourez des millions d’années d’épisodes volcaniques.

Flúðir

islande du sud cercle d'orFlúðir est une localité islandaise de la municipalité de Hrunamannahreppur située dans la région de Suðurland. En 2015, le village comptait 419 habitants. Le paysage de Flúðir est dominé par les flancs verdoyants de la colline Miðfell (point culminant à 159 m). Cette localité est également bordée par la rivière Litla-Laxá. Le hameau de Flúdir représente un excellent point de départ pour découvrir le Cercle d’Or, ses geysers et ses chutes d’eau. Activité conseillée : Secret Lagoon : hors des sentiers battus et pourtant dans le cercle d’or, les sources chaudes du Secret Lagoon sont à la hauteur de leur nom évocateur. Nichées dans le petit village de Fludir, ces sources chaudes ne sont pas aussi populaires que d’autres attractions à proximité mais offrent un confort et un luxe incomparable, ainsi que des équipements tels que des vestiaires, des douches, un bar et un restaurant.

Hella

Hella est une localité islandaise de la municipalité de Rangárþing ytra située au sud de l’île, au bord du fleuve Ytri-Rangá, dans la région de Suðurland. En 2011, le village comptait 781 habitants.

Elle se trouve à une distance de 94 km à l’est de Reykjavik sur la route 1 et au sud du volcan Hekla. De là, il est possible de faire des excursions dans les régions du Landmannalaugar ou Þórsmörk.

Hella est surtout connu pour abriter l’hôtel Ranga, l’un des plus beaux et des plus luxueux hôtels du pays.

Hella, de par sa taille réduite et sa proximité avec Reykjavik, est également un excellent spot en hiver pour ceux qui veulent découvrir un peu plus que la capitale et notamment admirer les aurores boréales.

Hekla


islande du sud

L’Hekla est un volcan situé dans le sud de l’Islande, dans les Hautes Terres, et culmine à 1 488 mètres d’altitude. Il se situe à environ 50 km au nord-est du village de Hvolsvöllur. Il est l’un des volcans les plus actifs d’Islande avec plus de 20 éruptions depuis 874.

C’est l’un des volcans les plus connus d’Islande et également l’un des plus actifs. Il fait partie des strato volcans basaltiques les plus actifs au monde. Bien qu’il soit assez facile d’accès, son sommet n’est gravi qu’en 1750 par Eggert Ólafsson et Bjarni Pálsson, car la croyance locale voulait que ce soit l’entrée des Enfers.

L’Hekla fait partie d’une chaîne volcanique de 40 kilomètres de long. Toutefois, la partie la plus active de cette chaîne, une fissure d’environ 5,5 km de longueur nommée Heklugjá, est considérée comme le volcan Hekla à proprement parler.

Skogar et ses environs


islande du sud

A 150 km de Reykjavik, le long de la route numéro 1, se trouve le petit village de Skogar et ses 30 âmes. Construit sur un ancien site forestier, le village tire son nom directement de là puisqu’il signifie « forêt » en islandais.

Ce typique village islandais pourrait être un village comme un autre mais ce village, très facile d’accès, est connu pour sa cascade Skogafoss mais également pour son musée qui abrite une très riche collection d’objets historiques (près de 6.000), collectés par Þórđur Tómasson, le conservateur du musée, au cours de sa vie, et pour sa randonnée qui le rendent incontournable.

Porsmork : la vallée de Thórsmörk (Þórsmörk) est une vallée glaciaire particulièrement appréciée des islandais, elle est située entre les glaciers Eyjafjallajökull au sud, Tindfjallajökull au nord et l’imposant Mýrdalsjökull à l’est. Entourée de collines et de forêts de bouleaux, la vallée de Þórsmörk (littéralement : “Les bois de Thór”) est réputée pour la surprenante palette de couleurs qui la caractérise avec les mousses vertes et jaunes de ses monts.

Eyjafjallajokull : l’Eyjafjallajökull est une calotte glaciaire du sud de l’Islande. D’une superficie de 78 km² environ, il est le sixième plus grand glacier du pays sur les treize calottes glaciaires que compte l’Islande. Ce glacier couvre partiellement un massif volcanique, l’Eyjafjöll, ou plus exactement les Eyjafjöll, qui sont d’ailleurs entrés en éruption en 2010.

Vik et ses environs


Islande du sud

Vik et ses environs

Plages de sable noir et falaises abruptes dressées au bord de l’eau, voici le paysage qui vous attend si vous visitez Vik et ses environs. La ville est située le long de la route n1 au sud glacier Myrdalsjökull qui abrite le volcan Katla.

Vik n’est pas connue pour son patrimoine architectural, mis à part son église, située sur une colline qui surplombe le village. Son toit rouge contraste particulièrement avec le sable noir des plages. D’ailleurs, la plage de sable noir qui borde le village est l’une des plus célèbres l’Islande. C’est une étape parfaite entre le Cercle d’Or et le prolongement de votre voyage par la côte Sud.

En haut des falaises, si la période s’y prête (de juin à mi-août), il est probable de trouver des milliers de macareux. Ceux-ci se laissent généralement approcher pour être photographiés. 

Vik est également le point de départ pour vous rendre sur les îles Vestmann, aux paysages grandioses et aux falaises grouillantes d’oiseaux…

Hvolsvollur : Hvolsvöllur constitue un excellent emplacement pour partir à la découverte du Sud de l’Islande. Son emplacement central la rend idéale pour les excursions d’une journée dans la région puis pour une bonne nuit de sommeil dans l’un des nombreux types d’hébergements.

Les principales activités de Hvolsvöllur renvoient aux services consacrés à l’agriculture, aux zones environnantes et au secteur du tourisme. C’est en fait la seule ville d’Islande à ne pas avoir été établie en bord de mer ou d’une rivière, mais représente un véritable centre de services pour la région.

 

Activités conseillées aux alentours de Vik :

Glacier Mydalsjökull : quatrième plus grand glacier du pays, le Myrdalsjökull recouvre plusieurs édifices volcaniques dont le plus important est le volcan Katla. Vous pourrez découvrir ce glacier à pied ou même en chiens de traîneau.

Observation des macareux : sur la falaise qui surplombe la rue de l’office de tourisme, ils sont présents le matin avant 10h00 et en soirée. En journée, ils volent au-dessus des mers à la recherche de nourriture. A savoir : les macareux sont présents sur l’île de mi-avril à mi-août durant la période de reproduction.

Les falaises basaltiques de Svarta Fjara et la plage de Reynisfjara : paysage romantique au soleil couchant, composé de quelques maisons et d’une jolie église entourée de son cimetière. Au bout de la route, la vaste plage de sable noir de Reynisfjara est considérée comme l’une des plus belles d’Islande. Sur la gauche, à l’entrée du site, on découvre en marchant un peu, une grande grotte constituée d’orgues basaltiques (colonnes de basalte taillées d’une manière géométrique) et de hautes falaises noires où nichent les colonies de macareux.

La presqu’île de Dyrholaey : c’est le point le plus méridional d’Islande. Presqu’île grandiose dont les imposantes falaises constituent une réserve naturelle pour les oiseaux marins.

Pakgil : superbe balade dans un paysage enchanteur. Après 7 km, on atteint un point de vue en surplomb d’une large et superbe baie glacière.

Cascade Skogafoss : située dans le petit village de Skogar, on peut observer cette magnifique cascade d’en bas ou d’en haut en empruntant un escalier aménagé à cet effet (380 marches). D’une hauteur de 62 mètres, la cascade Skogafoss est l’une des plus célèbres et visitées du pays.

Dyrholaey : Il s’agit du point le plus méridional de l’islande. Cette presqu’ île impressionnante avec des falaises immenses est l’endroit où les oiseaux marins ont élu domicile. Les macareux s’y rendent pour pêcher. Attention, le site est fermé pendant la période de ponte (de mi-mai à mi-juin)

Aventure en motoneige sur le glacier Mýrdalsjökull : l’excursion en motoneige est parfaite pour ceux qui recherchent une balade pittoresque sur un glacier et qui souhaitent explorer la nature sauvage avec une vue imprenable sur le Sud de l’Islande. La durée de la visite est adaptée aux débutants (2h).

La visite commence par un bref briefing et habillage à la base principale. Ensuite, nous montons à bord d’un vrai camion de glacier et montons la montagne vers le glacier et l’emplacement des motoneiges. La balade en motoneige vous emmène au sommet du glacier Mýrdalsjökull.

Ce circuit d’aventure glaciaire vous donnera l’occasion de photographier et de filmer les paysages et la nature pour un souvenir d’une belle journée en Islande sauvage et pure (selon la météo).

L’épave de l’avion DC3 et les sables noirs : explorez la célèbre épave de l’avion Douglas DC-3 qui s’est écrasée sur le sable noir de Sólheimasandur en novembre 1973.

Le service Plane Wreck Shuttle vous emmène sur les 4 kilomètres (2,5 miles) jusqu’à l’épave du DC-3 en seulement 15 minutes. Profitez du paysage abrupte mais magnifique autour de l’épave de l’avion et de la plage de sable noir à proximité avant que nous venions vous chercher, à bord d’une navette confortable, avant de vous ramener à votre véhicule.

Kirkjubaejarklaustur et ses environs

islande du sud

Kirkjubaejarklaustur et ses environs 

Souvent appelée Klaustur, Kirkjubaejarklaustur est une étape dite « de ravitaillement » puisque c’est le seul endroit où l’on trouve une station-service entre Vik et Hofn. On y trouve également un supermarché, une banque, une cabine téléphonique et un bureau de poste.

Ce petit village est situé à proximité de la faille eldgia, des cratères du Laki et du parc national de Skaftafell. Il constitue donc une halte obligatoire pour les voyageurs. 

L’histoire du pays y a laissé ses traces. On suppose qu’avant la colonisation de l’île par les Vikings, des moines venus d’Irlande y vivaient. Un monastère de religieuses bénédictines s’y installa en 1186 pendant quatre siècles. La toponymie d’une cascade (Systrafoss) et d’un lac (Systravatn) le rappelle, systir signifiant sœur (ici : religieuse) en islandais. Le folklore populaire alimente des légendes ayant trait à ces religieuses et à un trésor enfoui dans le lac.

Selon la tradition, lors de l’éruption des Lakagígar en 1783, Kirkjubæjarklaustur fut directement menacé par une coulée de lave. Le pasteur, Jón Steingrímsson, réunit les paroissiens dans l’église et leur fit un sermon sur le feu et le soufre, à la suite de quoi la coulée s’arrêta sur un promontoire rocheux désormais connu sous le nom de Eldmessutangi, soit la « pointe du sermon sur le feu », et le village fut épargné. Le champ de lave résultant de l’éruption, nommé Eldhraun, couvre une surface de 565 km2 sur une épaisseur de 12 mètres.

Des fouilles ont été menées sur place depuis 2002 par le Bureau archéologique islandais (Fornleifafræðistofan). Elles ont permis notamment de mettre en évidence des restes des bâtiments des xive et xve siècles de l’ancien couvent. La pierre tombale de l’ancien pasteur se trouve dans l’ancien cimetière.

Activités conseillées aux alentours de Kirkjubæjarklaustur :

Cratères du Laki : un ensemble de plus de cent cratères volcaniques sur une longueur de 27 km formés au cours d’une éruption lavique qui a débuté 1783 (la plus grande catastrophe naturelle de l’Islande).

Landmannalaugar : un des sites volcaniques les plus grandioses d’Islande. L’activité volcanique y a forgé des cratères rougeâtres, des montagnes de rhyolite, des vallons et des champs de cendre qui côtoient des lacs d’un bleu profond. Un endroit magique pour s’adonner à de belles randonnées.

Systrafoss : belle cascade qui coule d’un lac au-dessus des falaises érodées par la mer, avec des sentiers balisés pour des randonnées accessibles.

Îles Vestmann


Tout au sud de l’Islande, juste après la côte, il y a l’Océan Atlantique, qui s’étend à perte de vue. Mais on trouve, à quelques miles nautiques, après avoir traversé un bras de mer nommé Áll, un archipel de 18 îles, inhabitées pour la plupart, et baptisées officiellement îles Vestmann. Que ce soit pour la végétation luxuriante, la faune incroyable – on y trouve notamment des macareux – ou les paysages extraordinaires à contempler du haut des falaises, il faut absolument se rendre sur ces îles de toute beauté.

Toutes les îles sont inhabitées hormis la plus grande, Heimaey, peuplée de 4 142 habitants qui vivent principalement de la pêche. L’île de Surtsey, la plus au sud de l’archipel et point le plus méridional de l’Islande, est née en 1963 d’une éruption volcanique.

Activité conseillée :

Tour en bateau rapide autour des îles : Partez à la découverte des grottes et de la beauté de la côte des îles Vestmann en bateau en Islande. Le bateau est un excellent moyen d’accéder à des lieux difficiles d’accès sur ces îles.

Région du Sud

 

Alors que vous vous dirigez vers l’est depuis Reykjavík, la route 1 (la rocade) émerge dans des contreforts volcaniques austères ponctués d’évents de vapeur surréalistes, autour de Hveragerði, puis traverse une large et plate plaine côtière, pleine de fermes équestres et de serres verdoyantes, avant la le paysage commence soudainement à devenir merveilleusement déchiqueté, après Hella et Hvolsvöllur. Des montagnes s’élèvent à l’intérieur des terres, dont certains sont des volcans (comme l’Eyjafjallajökull, le site de l’éruption de 2010 qui a perturbé une grande partie de l’Europe), et le premier des glaciers impressionnants apparaît, alors que d’énormes rivières telles que l’Þjórsá se sont frayées un chemin vers le plages de sable noir bordant l’Atlantique.

 

 

Comment circuler sur la côte Sud ?

L’ancien se fond au moderne et les influences internationales tranchent avec les traditions islandaises. Un mélange particulier de maisons de tôles aux toits colorés côtoie des installations ultra contemporaines.

Pour ressentir l’énergie pure et apaisante de la ville, rendez-vous dans l’une des nombreuses piscines d’eau chaude naturelle. Un moyen efficace pour vous relaxer et procurer au corps et à l’esprit une sensation de bien-être. C’est aussi l’occasion de rencontrer les habitants de Reykjavik, puisque cette activité tient une place importante dans leur vie quotidienne. La nature magnifique environnante de la ville vous permettra de profiter d’une multitude d’activités passionnantes selon les saisons : golf de minuit, pêche au saumon, escalade, randonnées, chien de traîneau, équitation, observation des cétacés…

 

Où manger ?

L’énergie particulière de Reykjavik est aussi visible à travers la richesse de sa vie culturelle : galerie d’art, musées et théâtre sont les supports d’une culture artistique effervescente et raffinée. Le calendrier culturel est toujours bien rempli et vous n’aurez que l’embarras du choix.

La capitale la plus septentrionale du monde, est de loin la plus importante municipalité d’Islande. La région de la capitale regroupe environ les deux tiers des 355.000 habitants que compte la population islandaise. Le premier colon islandais, Ingólfur Arnarson, construisit sa ferme dans une crique de la péninsule, à l’endroit même de la ville de Reykjavík. C’est lui qui donna son nom à la cité – dont la désignation signifie « Crique des Fumées » – illustrant la présence sur le site de colonnes de vapeur.

 

Adresses et info utiles

Harpa et son architecture futuriste. Prestigieuse salle de concert et centre de conférences, inaugurée en 2011 et construite sur la mer. 

La vieille ville : entre le port et le lac s’étend un quartier semi piéton entouré de nombreuses maisons en bois ou en tôle avec une multitude de commerces : restaurants, boutiques… Ne manquez pas de vous arrêter quelques instants devant la plus ancienne maison de la capitale, située au n°10.

Les peintures murales : le thème est très souvent empreint de fantastique, à la limite de la bande dessinée de science-fiction : l’expression de l’imaginaire islandais, fait d’elfes et autre petite personnages cachés.

Hallgrimskirkja : église-symbole de la ville. Sa silhouette élancée, digne d’une cathédrale, s’inspire des paysages islandais notamment des orgues basaltiques. C’est de son clocher que vous aurez le meilleur point de vue sur la ville et ses environs.

Les différents musées de la ville : Safna Husid rend compte de l’histoire de l’art de l’Islande, Vikin Sjominjasafn est un musée accès sur la pêche, Sögulodir a Island est une sorte de musée Grévin, Aurora Reykjavik est consacré aux aurores boréales et Pjodminjasafn Islands relate l’histoire entière du pays. Il y a aussi plusieurs musées consacrés à des écrivains et peintres islandais connus.

Les piscines de Reykjavik : l’occasion de nager en plein air ! On n’en trouve pas moins de 5 alimentées par des sources chaudes : Laugardalslaug, Sundhöll Reykjavíkur et Ylströndin Nautholsvik sont nos préférés. N’oubliez pas, avant d’accéder aux bassins : il faut passer tout nu à la douche. 

Marché aux puces de Kolaportid : seul marché aux puces du pays, on y vend de tout : livres d’occasion par milliers, disques vinyles locaux ou étrangers, pulls en laine, chaussures, vêtements, tableaux et alimentation. Vous pourrez acquérir des moufles (réalisées en temps réel ou presque) par une grand-mère, goûter au requin mariné arrosé de Brennivin. Les petits étals d’alimentation permettent d’acheter du poisson séché ou mariné, des viandes locales (cheval, macareux, agneau), du pain noir et divers gâteaux, à des tarifs très intéressants.

Aux alentours

Reykjavík à Selfoss

55 km

Selfoss à Þórsmörk

101 km

Selfoss à Skógar

97 km

Reykjavík à Þingvellir

51 km

Selfoss à Laugarvatn

40 km

Þingvellir à Laugarvatn

25 km

Skógar à Vík

32 km

Laugarvatn à Gullfoss

38 km

Vík à Kirkjubæjarklaustur

74 km

Get Updates & More

Thoughtful thoughts to your inbox